Emrod incarne "Rupture"

Publié le par Ek-Sistére

Quelque chose casse là bas, dans un grand bruit de fracas.

Le lobe frontal en miette je prends la fuite, je prends perpette.

Je cours, je vole, je fuis et je m’échappe quelqu’un à eu l’audace de voler mon masque.


Ma bouche est libre et mes lèvres respirent, des mots s’échappent et veulent vraiment dire.

C’est dur la première fois, c’est comme le café, au début ça n’a qu’un goût amer mais au fil du temps on apprend à sucrer.


Au début je l’ai cherché, partout, je voulais le retrouver. Alors j’ai demandé mais on m’a dit que c’était mieux ainsi et je m’y suis faite.


Maintenant j’ai arrêté, je le laisse là où il est, mon masque.

Je n’en ai plus besoin m’a famille m’a appris à parler. Il y a des mots plus difficiles que d’autres à prononcer, alors parfois j’utilise le makaton.


L’Autre a volé mon masque et j’ai changé, de derrière je suis passée devant, d’abord le pied.

En moi un changement s’est opéré et je ne suis plus une handicapée. Est-ce là une rupture avec le moi d’avant ? En tout cas certainement de quoi me retrouver, vraiment.

Publié dans LIVE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article